Dans un article précédent, nous avons déjà évoqué les destinations francophones dans lesquelles vous pouvez continuer vos études en médecine, notamment la France, la Belgique et la Roumanie. Cette fois-ci toutefois nous évoquerons le reste des destinations non-francophones pour lesquelles les étudiants marocains optent le plus souvent pour faire leurs études médicales.

I. L’Angleterre, les Etats-Unis et le Canada :

Les pays anglo-saxons sont à éviter ! Au-delà du prix et de la difficulté à accéder à ces filières, elles sont surtout fermées aux étrangers. Si vous n’avez pas la nationalité, passez votre tour !

II. L’Allemagne :

Pour poursuivre ses études dans une université en Allemagne après le bac, il faut d’abord parler l’allemand d’un niveau B2. Puis après une année préparatoire dans un studienkolleg spécialisé dans la médecine, les candidats sont évalués à la fois sur leurs notes obtenues lors du bac et à la fin de cette année préparatoire, lors d’un examen appelé Feststellungprüfung.

La moyenne de ces 2 examens devra être entre 18 et 20 pour aspirer à une place en faculté de médecine. Il y a de plus en plus de facs qui organisent des entretiens de motivation en allemand qui peuvent compenser une moyenne un peu trop faible.

De même, le seuil d’admission n’est pas le même d’une ville à l’autre en fonction de l’attractivité de la région. Pour trouver votre formation en médecine en Allemagne vous pouvez utiliser le moteur de recherche suivant : Hochschulkompass.de.

Pour certaines formations (médecine, médecine vétérinaire, dentisterie, pharmacie) les candidatures sont centralisées par un office central appelé ZVS (Zentralstelle für die Vergabe von Studienplätzen). Il faut donc contacter l’université pour savoir si la formation qui nous intéresse nécessite de s’inscrire via le ZVS, via Uni-Assist ou directement via les services de l’université.

Il est aussi possible pour les candidats qui ont validé leurs diplômes de médecine générale au Maroc ou à l’étranger de rejoindre l’Allemagne pour y préparer leur spécialité. Des études de médecine en Allemagne permettent de travailler en tant que médecin dans tous les pays d’Europe et après un peu de pratique aussi dans tous les autres pays du monde.

Pour plus d’informations sur les modalités d’accès à l’enseignement supérieur en Allemagne, vous pouvez consulter notre article suivant.

III. La Turquie :

Les étudiants étrangers qui veulent faire des études en Médecine dans les universités turques, doivent obtenir l’équivalence de YÖK suite aux examens d’entrée de ‘Formation de Spécialité en Médecine’ qui ont lieu en Turquie. Le nombre d’étudiants étrangers admissibles dans les universités turques est soumis à un quota et ce pour toutes les disciplines.

Le taux d’admis pour les filières de la santé est très faible.

Les universités évaluent indépendamment les demandes d’inscription qui leur sont envoyées en fonction des examens nationaux des pays d’origine, les examens internationaux, les relevés de notes, l’examen de l’université en question etc.

L’enseignement supérieur turc est assuré en grande partie par des universités publiques (53 universités publiques) mais aussi par des universités privées (24 universités privées). Les frais de scolarité varient entre 1.250- 2.500 US $ pour les universités d’Etat et de 11.000 à 25.000 US $ pour les universités privées de fondation.

IV. Bourses de coopération : Sénégal, Tunisie et Jordanie :

Le gouvernement marocain a signé de nombreux accords pour favoriser l’échange de bons élèves entre les pays d’Afrique et du Moyen-Orient. Chaque année, une trentaine d’entre eux sont sélectionnés uniquement sur la base de leurs notes au baccalauréat. Il est recommandé d’avoir une moyenne de 16,5/20 dans son bac pour être retenu.

L’annonce est faite chaque année sur le site du ministère de l’enseignement supérieur une fois que les résultats du bac sont connus. Le dossier est très simple à monter : il suffit de remplir le formulaire disponible en ligne, de joindre le relevé de notes et d’envoyer le pli postal au ministère à Rabat. A partir de l’année dernière, il est devenu possible de postuler par email également.

Nous vous donnerons tous les détails de cette procédure en temps et en heure. Devant une telle opportunité, nous ne nous pouvons que vous encourager à postuler à l’ensemble de ces 3 bourses et de n’’effectuer votre choix qu’une fois les résultats connus.

Ce programme est nommé “bourses” par le ministère mais l’aspect financier est très peu intéressant (environ 700 dhs/mois) en comparaison avec l’opportunité de se former à la médecine dans les plus grands établissements d’Afrique et du Moyen-Orient et en s’assurant l’équivalence lors de votre retour au Maroc.

Il est à noter toutefois que l’année dernière, il n’y a pas eu d’annonce de bourses pour la Tunisie dans le cadre de ce programme de coopération. 

V. L’Ukraine :

L’Ukraine est une destination idéale pour de nombreux étudiants marocains : des diplômes reconnus dans le monde entier et des prix abordables ! Pour environ 800$/an pour le logement et entre 2000 et 4000 $ pour l’inscription, vous pouvez être diplômé en médecine générale, dentaire ou pharmacie et revenir travailler au Maroc ! Seul le baccalauréat est nécessaire, et aucune note minimale n’est demandée.

Vous pouvez choisir de suivre vos études en russe ou en anglais mais la langue russe est un pari gagnant à long terme pour votre CV : elle est une langue clé à l’international.

En effet, pour de nombreux pays en Europe de l’Est et en Asie centrale, elle constitue la langue des échanges officiels et commerciaux. Vous pouvez bénéficier d’une année préparatoire de cours intensifs en russe.

Le diplôme ukrainien est tout à fait reconnu au Maroc, il faut juste que l’université fréquentée en Ukraine soit accréditée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur Ukrainien. Avoir le Bac scientifique est impératif pour les spécialités : Médecine, Médecine dentaire, Pharmacie, Architecture.

 

LA FACTORY vous épaule dans toutes vos démarches et vous propose les services suivants grâce à son partenaire sur place : l’aide à la constitution du dossier, envoi et suivi du dossier, l’aide à la demande de visa, l’accueil à l’aéroport, les frais d’études à la faculté préparatoire, l’hébergement en foyer d’étudiants de haute-qualité pour toute l’année préparatoire, l’assurance médicale, l’assurance contre l’immigration illégale, l’enregistrement du passeport auprès du service de la police locale, l’examen médical complet, la traduction desdocuments, la présence d’un bureau d’appui et de suivi des étudiants à Kharkov.

Consultez-nous pour tous les détails sur les études de santé en Ukraine.

Suivant votre dossier scolaire, vos envies vous pourrez postuler pour faire médecine dans l’un de ses pays. Si vous choisissez une destination réputée comme « très sélective », n’oubliez pas de prévoir un plan B pour vous assurer le plus de chance possible d’étudier la médecine.

NB : Il est actuellement possible, pour les détenteurs de baccalauréat, de postuler encore pour l’Ukraine, soit pour y faire l’année de langue, ou pour y poursuivre un cursus en Pharmacie en Anglais.