Les études de droit présentent différents métiers permettent soit de travailler en profession libérales comme les avocats par exemple, en tant que fonctionnaires comme les magistrats, ou en tant que salarié lorsque c’est en cabinet d’entreprise. Les métiers possibles sont très nombreux : avocats, notaire, juge, huissiers, juristes

Les secteurs du droit et de la justice sont très vastes. Leur rôle est de mettre un terme aux litiges qui opposent des particuliers, des professionnels, des entreprises, des groupes, des associations et autres structures. Le droit et la justice concernent aussi bien les structures privées que les structures publiques.

Les domaines de droit

Les magistrats, secondés par les greffiers, rendent la justice au sein d’une juridiction: tribunal d’instance, cour d’assises… Ce sont des agents de l’État, au même titre que les directeurs de prison, les conseillers d’insertion et de probation… Ils ont un emploi assuré à la fin de leur formation professionnelle (École nationale de la magistrature, École nationale des greffes, École nationale d’administration pénitentiaire…).

Les avocats, les notaires et les huissiers sont des auxiliaires de la justice. Leur profession est réglementée. Mais ils exercent leur activité en libéral et sont rémunérés par leurs clients. Les débuts peuvent donc parfois être difficiles, avec une activité et des revenus fluctuants.

Les juristes d’entreprise, salariés, rédigent les contrats (commerciaux…). Ils suivent la législation en droit des affaires, droit fiscal… et conseillent les dirigeants de leur société. Ce secteur reste attractif, car les entreprises affichent de forts besoins en spécialistes.

Administrateurs de biens, gestionnaires de contrats d’assurance… Bien d’autres professions sont ouvertes aux diplômés en droit.

Les différents métiers en droit

Les fonctionnaires de justice 

Cette dénomination inclus les métiers de juge au tribunal de grande instance, juge aux affaires familiales, juge d’instruction, juge de l’application des peines, juge des enfants, procureur du roi, substitut du procureur, greffier des services judiciaires, assistant de justice, administrateur civil, administrateur du Sénat.

Les auxiliaires de justice 

Le métier d’auxiliaire de justice comporte les métiers d’avocat, avocat d’affaires, avocat au Conseil d’État et à la cour de cassation, avocat pénaliste, avocat du droit des personnes, huissier de justice, clerc d’huissier, notaire, clerc de notaire, commissaire-priseur, administrateur judiciaire, mandataire judiciaire, médiateur pénal.

Les conseillers en droit 

Le conseil en droit comporte les métiers de: fiscaliste, juriste d’entreprise, juriste d’immobilier, juriste dans les assurances, juriste en collectivité territoriale, commissaire aux comptes, conseil en propriété intellectuelle, juriste du sport, juriste agricole, juriste social et assistant juridique.

Le cursus d’étude en droit 

Pour exercer dans le domaine de droit, un long cursus d’étude attends les postulants.

Le passage à l’université est incontournable et les études sont longues. Selon le poste visé, il faudra passer 3 à 5 ans en fac de droit.

Une fois la Licence ou le Master obtenu, les études se poursuivent au sein de l’École Nationale de la Magistrature, de l’École nationale des greffes, de l’École de notaire ou équivalent selon les pays.

Le secteur du droit et de la justice inclut beaucoup de métiers comme avocat, notaire, clerc de notaire, huissier, clerc d’huissier, greffier, magistrat, juriste ou encore juriste d’entreprise, etc. Les postes d’assistants ou de secrétaires juridiques demandent une formation plus courte, mais aucune de ces formations n’est inférieure à bac +2.

 

Comme d’autres secteurs, le droit et la justice verront partir en retraite de nombreux salariés dans les années à venir. C’est donc une filière prometteuse en termes de création d’emplois. Pour travailler dans le secteur du droit et de la justice, la formation ne suffit pas. Les candidats doivent maîtriser l’anglais. Pour devenir avocat, le TOEIC est même devenu obligatoire. Même si le secteur recrute, il est impératif de se démarquer.

Pour trouver un poste facilement, il faut se spécialiser et même privilégier les doubles formations.

Une formation en droit ouvre énormément de portes. Beaucoup d’entreprises convoitent de jeunes diplômés ayant une formation en droit et une excellente culture de l’entreprise. Ces futurs salariés doivent se tenir informés de l’actualité juridique et surtout de l’actualité en général. Ils doivent aussi être dotés de qualités humaines.

Les métiers du droit et de la justice peuvent être exercés au sein d’une structure publique, d’une structure privée ou en tant que profession libérale. Les candidats doivent alors posséder d’excellentes notions de gestion et de finance.

Les études de droit

En France

En France, de nombreuses universités proposent des facultés de droit. Il existe deux cursus qui permettent de mener des études de droit :

• un cursus LicenceMasterDoctorat

• un cursus court en deux ans : le DUT Carrières juridiques.

Ce DUT spécifiquement consacré au droit a pour vocation de former rapidement des assistants juridiques, qui exerceront auprès d’avocats, de notaires ou dans les entreprises.

Le cursus licence et master de droit offre quant à lui de plus larges débouchés et peut mener aux métiers de la magistrature, à la profession de notaire ou d’avocat.

Pour la licence les 3 premières années consistent à acquérir un tronc commun de connaissances juridiques et générales, assez similaire d’une faculté à l’autre : histoire du droit, terminologie juridique et organisation de la justice, droit civil, droit constitutionnel ou droit public, droit pénal et droit des affaires.

Les étudiants ont aussi le choix entre des options comme l’économie, la gestion, les relations internationales ou l’histoire des institutions.

C’est à partir du master 1 que les étudiants choisissent la mention qui va déterminer leur spécialisation en master 2.

En Angleterre

Middlesex-London

Middlesex-London offre aux étudiants un enseignement de première qualité dans l’une des métropoles les plus vivantes du monde. Au cours des dernières années, l’université a investi plus de 200 millions de livres pour transformer le campus en centre à la pointe de l’excellence académique, dont les installations et l’équipement pédagogique rivalisent avec les meilleures universités du monde.

C’est cette implication qui a permis à Middlesex de se hisser à la 8ème place des universités britanniques en ce qui concerne le revenu moyen des diplômés à la sortie de leur cursus.

Middlesex-London est également un bel endroit pour étudier. Au cœur de l’université se trouve une vaste cour où les étudiants et le personnel peuvent se rencontrer dans une atmosphère détendue.

Il y a aussi beaucoup d’autres zones publiques où vous pouvez sociabiliser dans les cafés et les parcs. Et, à seulement quelques arrêts sur la Northern Line du centre de la ville, vous aurez à portée de main tout ce que Londres a à offrir.

 

L’université de Middlesex dispose d’une faculté de droit proposant des bachelors (LLB) et des masters en droit avec différentes spécialisations. Elle est reconnu pour ses nombreuses spécialités et les étudiants peuvent développer de multi compétences.

• LLB Droit spécialité relations internationales

• LLB Droit spécialité droits humains

• LLB Droit spécialité criminologie

• LLB Droit

• LLB Droit spécialité droit européen

• LLB Droit spécialité droit des affaires

ON Campus Global

Des formations de droit similaires sont aussi disponible à travers l’institution ON Campus Global.

Les études de droit en anglais sont assez sélectifs et requièrent un bon dossier académique et une bonne maîtrise de la langue anglaise. La formule propose une année de fondation en droit avant d’entamer un bachelor ou master dans une des institutions partenaires. La sélection de dossier et les pré-requis linguistique (IELTS > 5.5) sont moins strictes. L’année de fondation aussi propose en plus de cours d’anglais et des cours d’introduction en droit, un suivi personnalisé avec les étudiants pour augmenter ses chances de réussite en métiers juridiques.

En Turquie

En Turquie il y a la possibilité de faire des études de droit. La plupart du temps les cours se font en turc ce qui requiers une année de langue turque avant d’entamer l’université.

Nos universités partenaires Aydin, Bahçeşehir et Istanbul Kültür propose des bachelors et masters en droit.

Aydin 

Aydin University propose un enseignement très varié : sciences, lettres et commerce,… Certaines filières peuvent être étudiées en anglais mais la majorité est enseignée en turque, il faudra donc faire une année préparatoire en langue. Les tarifs pour un bachelor sont de 6000 USD/an.

Bahçeşehir 

L’université de Bahçeşehir a été fondée en 1998 en tant qu’organisation à but non-lucratif en ayant pour but devenir une université leader dans le monde. Afin d’y parvenir, l’université a attiré des professeurs et des personnels académiques reconnus mondialement, et a mis en place des équipements de haute qualité en éducation et recherche.

L’atout de Bahçeşehir est sa dimension internationale, l’université a développé des campus sur plusieurs continents (Turquie, États-Unis, Allemagne, Hong-Kong) et propose aussi de nombreux accords de coopération stratégiques avec des universités renommées aux États-Unis.

Cette université enseigne majoritairement des cours en anglais sauf pour le domaine de la santé et du droit. Les frais de scolarité sont de 7900 USD/an (66.100 Dhs) (le paiement en 2 fois est possible) pour le bachelor.

Istanbul Kültür

Istanbul Kültür University (IKU) offre une éducation moderne et compétitive à l’échelle internationale. L’institution propose des masters et doctorats de droit en langue turque. Les frais de scolarité varient entre 60000 et 80000 Dhs selon la filière.

Programmes de doctorat: droit privé, activité législative de droit publique

Programmes de maîtrise: droit publique, droit privé, droit turc, droit allemand, droit international,

En Ukraine

En Ukraine aussi il est possible de faire des études de droit. Différentes universités ont des facultés de droit. C’est le cas de l’Institut Polytechnique de Kharkov, l’Université Nationale V. N. Karazine de Kharkov et Académie Nationale de Droit d’Ukraine Yaroslav Moudry.

L’Institut polytechnique de Kharkov est le plus grand centre éducatif d’Ukraine de l’est et la plus grande université de Kharkov. Plus de 22 000 étudiants y font leurs études dans 73 spécialités différentes regroupées dans 21 facultés. Le personnel enseignant est composé d’environ 1300 professeurs.

L’Université Nationale V.N. Karazine de Kharkov est une des plus vieilles universités d’Europe de l’Est, elle a été fondée le 29 janvier 1804 et compte trois Prix Nobel parmi ces anciens élèves.

L’Académie Nationale de Droit d’Ukraine Yaroslav Moudry est une école de droit autonome du 4ème niveau d’accréditation d’Etat. A présent, c’est l’un des établissements d’enseignement supérieur les plus populaires et prestigieux en Ukraine.

L’Académie de droit forme des spécialistes en droit pour l’administration d’Etat (le ministère public de l’Ukraine, les services de sécurité de l’Ukraine, le ministère de l’Intérieur, le ministère des Affaires étrangères, le ministère de la Justice, le ministère de la Défence, le Département d’Etat de jurisdiction pénale, etc.).

Pour les entreprises privées, agences, études de notaire et cabinets d’avocat. Les diplômés de l’Académie de droit sont très demandés au marché de l’emploi. En 2009, l’Académie comptait environ 22 000 étudiants de toutes les régions de l’Ukraine.

L’Académie offre l’enseignement à temps plein et par correspondance ainsi que des cours du soir.

A la fin de leurs études, les étudiants reçoivent les grades de Licence (Bachelor) et/ou Master en droit.