En matière de recrutement et d’insertion professionnelle des jeunes diplômés, on connaissait les hard skills et les soft skills. Depuis quelque temps, on voit apparaître un nouveau paramètre qui intéresse les recruteurs sur le marché du travail, les mad skills. Décryptage.

Les Mad skills, des compétences originales et atypiques

Une fois décroché leur diplôme à la sortie d’une école de commerce, d’une école d’ingénieurs ou tout simplement de l’université, les étudiants se mettent à la recherche de leur premier emploi. Pour valoriser leur CV, les jeunes ont pour habitudes de mentionner leurs hard skills, ou compétences techniques en rapport avec le savoir-faire ainsi que leurs soft skills ou compétences comportementales ayant trait au savoir-être. Depuis peu, on voit apparaître un nouveau genre de compétences : les Mad skills. Littéralement, cela signifie les « compétences folles », en d’autres termes, ce sont des aptitudes originales et hors du commun que l’on a développé pendant des années. Voici quelques exemples de Mad skills possibles : une personne jouant de la musique est une personne qui a de la rigueur, une personne faisant des sports extrêmes n’a pas peur de prendre des risques, une personne qui voyage beaucoup n’a pas peur de l’inconnu et sait s’adapter. Autre exemple : vous êtes chanteuse lyrique, vous pratiquez ce chant exigeant depuis 15 ans comme activité annexe et avez acquis des compétences techniques vocales de haute qualité tout autant qu’une solide expérience de la scène : voilà une mad skill !

Les Mad skills, un atout pour le CV des diplômés débutants

Les mad skills sont particulièrement précieux pour les jeunes chercheurs d’emploi qui n’ont pas acquis encore beaucoup d’expérience professionnelle voire pas du tout. En mettant en avant une activité qui résonne bien avec l’offre de poste, il peut gagner des points et attirer l’attention du recruteur. Mais elles sont aussi utiles pour des personnes plus avancées dans leur carrière, pour postuler à des offres qui ne correspondent pas exactement à leur parcours. Les recruteurs et autres responsables des ressources humaines ont aussi la possibilité de déterminer les mad skills d’un candidat en sortant du cadre du CV conventionnel et de l’entretien classique. Certaines entreprises organisent par exemple des hackathons (marathon de programmation informatique), des escapes games (jeux d’évasion), ou toutes autres mises en action très pratiques permettant au candidat d’exprimer toutes ses qualités. Attention, en recrutant des talents en misant en partie sur des mad skills, l’entreprise sera peut-être amenée à accepter de revoir le poste ou les conditions de travail du nouveau collaborateur. En effet qui dit profil atypique, dit souvent façon de faire ou besoins différents. Il pourra par exemple demander à aménager ses horaires, à travailler dans des espaces autres que celui de l’entreprise, etc. Il poussera très certainement l’entreprise dans ses retranchements, ce qui peut aussi être très bénéfique !

Comment valoriser ses Mad Skills ?

Il est essentiel de bien réfléchir à la manière de valoriser vos mad skills sur votre CV et durant l’entretien d’embauche. D’abord, votre puissance de création : Avec vos centres d’intérêts hors norme, vous avez développé cette capacité à faire des liens entre des choses a priori sans rapport. Or cette intersection de domaines est le lieu le plus propice à l’innovation car c’est de là que viennent les idées novatrices. Expliquez à vos recruteurs donc en quoi votre Mad Skill vous a permis de développer une capacité d’innovation bien plus importante et originale que les profils classiques, faites le lien avec les besoins en innovation du marché de l’entreprise pour laquelle vous postulez, expliquez comment vous allez les aider à résoudre efficacement des problèmes complexes. Ensuite, votre capacité à apprendre constamment. Valorisez ce mode de fonctionnement rare et recherché : vous aimez apprendre, vous êtes un éternel débutant et avez l’habitude de défricher un nouveau sujet. Dans un monde où les métiers évoluent si vite que nous sommes incapables de prédire le travail de nos enfants, c’est un atout indéniable pour une entreprise. Enfin, votre souplesse. Une personne douée de mad skills a l’habileté rare de pivoter aisément. Vous n’avez pas peur de sortir de votre zone de confort, vous y êtes même habitué. Or, Fast Company Magazine, un magazine d’affaires américain, a identifié l’adaptabilité comme la compétence la plus importante pour réussir économiquement au XXIè siècle. Le monde économique évolue si rapidement et de manière si imprévisible qu’il faut, dans les entreprises, des personnes capables de pivoter pour comprendre et satisfaire les nouveaux besoins du marché (voire anticiper les mutations à venir). Bref, les Mad skills ont encore de beaux jours devant eux, apprenez donc à les cultivez !

Lire également : Fiche-formation : les études en économie internationale