Pour comprendre un peu ce que c’est l’architecture, un métier très convoité, souvent on fait recours à l’analogie avec un chef d’orchestre. En effet, un architecte ne travaille pas tout seul comme un artiste, se suffisant à concevoir un immeuble devant son ordinateur pour que ce dernier voie le jour.

Du château de sable de votre enfance à votre cabinet d’architecture, il va sans dire qu’il faut un long parcours pour devenir architecte. Ce métier à la rencontre de l’ingénierie et de l’art attire de nombreux lycéens. Toutefois, la plupart des étudiants ne saisissent pas toujours les vraies implications du métier d’architecte.

C’est en effet tout une chaîne logistique qu’il doit orchestrer et organiser, commençant par la prospection des marchés et des clients, passant par la conception de la structure, le suivi des travaux et supervision des chantiers,  jusqu’à l’étape finale qu’est la remise des clés.

Nous vous invitons à consulter l’article de cette semaine de la rubrique « Guide de l’étudiant » pour bien comprendre les méandres du métier d’architecte ainsi que les différentes destinations à travers le monde où vous pourrez poursuivre cette spécialité.

Quant à l’article que voici, on s’étalera notamment sur les possibilités de formation pour le métier d’architecte en France et nous nous étendrons principalement sur le réseau ENSA.

La France : architecture et paysage à l’honneur

Qui dit la France fait instantanément penser aux grands édifices architecturaux qui s’inscrivent au niveau du patrimoine universel : la tour Eiffel, l’Arc de Triomphe, une myriade de palais, châteaux, basiliques et cathédrales dont les noms répercutent dans les esprits de tout le monde, au quatre coins du monde. Cela ne fait aucun doute, l’architecture en France est une tradition ancrée dans l’Histoire de la nation.

C’est donc tout à fait normal que ce pays d’office connu pour ses formations de qualité, attache autant plus d’importance à ses formations d’architecture.

En effet, c’est aujourd’hui plus d’une vingtaine d’écoles publiques spécialisées qui dispensent des formations de très haute qualité en architecture : elles forment notamment le réseau ENSA (Ecoles Nationales Supérieures d’Architecture) et sont dispersées à travers l’hexagone.

Il faut y ajouter deux écoles : l’INSA (Strasbourg) et l’ESA (Paris), établissement privé à Paris, délivrant elles aussi le diplôme d’architecte.

Organisation des études

L’importance qu’attache la France à ses études d’architecture est telle qu’elle a inscrit cette formation dans le processus de Bologne. Cela veut tout simplement dire que les études d’architecture sont structurées en 3 cycles, selon le modèle européen LMD.

L’avantage de cette organisation des études réside en ce qu’elle permet  les passerelles, les échanges, les mobilités et les partenariats entre les écoles du même réseau, mais également avec les pays étrangers.

Le programme du premier cycle consiste en 6 semestres  et mène au Diplôme d’Etudes en Architecture (DEEA) qui correspond au grade de licence.

Pendant vos études de premier cycle, vous serez amenés à passer deux stages obligatoires d’une durée de 6 semaines et à déposer un rapport de soutenance. Dans certaines écoles, un voyage d’études à l’étranger est organisé sur quelques jours au cours du premier semestre pour l’ensemble des étudiants de la promotion.

L’obtention de votre licence implique que vous avez acquis les bases d’une culture architecturale, mais c’est la poursuite de vos études de second cycle qui vous confère le Diplôme d’Etat d’Architecte (DEA), correspondant au grade de Master.

L’acquisition du DEA insinue que vous êtes dorénavant sensible aux problématiques du projet dans les disciplines de l’architecture, aux modes d’exercice, métiers et domaines professionnels de la filière.

Les études du second cycle se déroulent sur 4 semestres, comportant un stage obligatoire de 8 semaines à temps plein et un PFE (Projet de fin d’études) qui équivaut à 200 heures de travail personnel.

Toutefois, l’exercice en son nom propre du métier d’architecte n’est permis qu’après une sixième année de formation, qui permet d’obtenir l‘Habilitation à la Maîtrise d’Oeuvre en Nom Propre (HMONP).

Nous vous invitons vivement à consulter la fiche du diplôme d’architecture pour des informations plus détaillées sur le déroulement de la formation dans les détails.

En consultant cette fiche du domaine d’architecture, vous aurez amassé un savoir plus générique sur les différents domaines associés à l’architecture, ainsi que ses sous-domaines et les différentes options de formation qui vous sont ouvertes en France pour avancer dans des domaines connexes à l’architecture, sans forcément intégrer une école d’architecture, comme notamment en BTS, DUT et Licence professionnelle.

La sélection dans les ENSA étant très élective, nous vous conseillons de prévoir des plans B pour au cas où vous ne serez pas pris et que vous souhaiteriez quand même continuer dans le domaine d’architecture.

Particularité de la formation dans chacune des ENSA

Bien que toutes les formations proposées par l’ensemble des ENSA sont sanctionnées par l’obtention du DEEA ou DEA (comme susmentionné), il est à noter toutefois que chacune demeure une entité entièrement indépendante, et oriente sa stratégie de formation vers des objectifs spécifiques à elle. Dans ce sens, chaque ENSA propose des formations spécialisées dans les domaines qui vont en concordance avec sa stratégie globale.

Ceci est bien illustré dans le tableau ci-dessous qui récapitule l’ensemble des formations spécialisées proposées par les ENSA :

Pour les ENSA de la région Paris/Ile-de-France :

Pour les autres ENSA :

Postuler aux ENSA

En tant qu’étudiant étranger, la procédure pour postuler aux écoles d’architecture françaises est Campus France. Il vous est permis de postuler auprès de deux écoles seulement sur le vingt écoles disponibles.

Comme les ENSA sont très sélectives vu leur capacité d’accueil très limitée, nous vous avisons de bien réfléchir sur votre choix d’école, en vous basant sur vos notes et moyennes générales.

Généralement, du moment que vos notes en moyenne atteignent les 15 ou 16/20, vous avez d’assez bonne chances d’être admis.

L’acceptation à l’ENSA toutefois ne se fait pas uniquement sur la base de votre dossier académique, mais une étude de votre dossier en entier est faite.

A commencer par les motivations, faites très attention à ne pas tomber dans le piège commun de copier un modèle de motivation que vous aurez trouvé sur Internet, car ceci entraînera certainement votre disqualification immédiate.

Pensez plutôt à rédiger votre propre lettre de motivation. Sur cette dernière, vous devez mettre en avant que vous êtes bien renseignés sur l’établissement précis auprès duquel vous candidatez, sur la particularité des programmes qu’il propose, sur la ville en soi où il se trouve, et vous devez motiver votre candidature en soulignant vos traits de personnalité, vos acquis et votre niveau de connaissances par rapport à l’architecture. Ceci peut paraître un peu difficile à contenir en 1500 caractères, mais c’est là un test également de vos capacités à rédiger avec concision et perspicacité.

Du reste, vous pouvez également motiver votre candidature en soumettant le jour de votre entretien Campus France, un dossier d’oeuvre.

Ce dossier personnel est un élément permettant à chaque candidat de mettre en évidence ce qui fait sa personnalité, ses goûts, ses affinités au regard de différents centres d’intérêt tels que : les domaines culturels et artistiques. Il sera présenté sur support papier ou carton, format A4 composé aussi bien de documents originaux ou de photos que de textes. Les supports audio, vidéo, CD-Rom etc, ne sont pas acceptés. Vous remettrez ce dossier le jour de votre entretien à Campus France qui se chargera de le transmettre. A défaut, vous pouvez faire parvenir par voie postale (Amana recommandé) à l’Espace Campus France de Rabat , 2 rue Al Yanboua, Rabat. Vous devez indiquer votre N° d’identifiant  et envoyer un message sur la messagerie de Campus France.