Indéniablement, avoir de bonnes notes au lycée, au baccalauréat voire même à l’enseignement supérieur procure aux étudiants plusieurs avantages parmi lesquels le large choix d’accès à l’établissement et la filière souhaitée.

Ainsi, les meilleurs étudiants bénéficient de bourses qui peuvent couvrir les frais de scolarité et du logement. Cependant, les bonnes notes n’impliquent pas avoir le bon profil.

D’innombrables facteurs font à ce que l’étudiant sculpte lui-même son profil de telle sorte à l’adapter à ses compétences, ses  aptitudes et, également, aux exigences du marché de travail.

Faire le choix de filière adéquat

Le choix de la filière impacte à la fois le parcours académique et, ultérieurement, le parcours professionnel.  Il est, donc, crucial que l’étudiant opte pour la filière qui convient le plus à ses orientations, ses envies et surtout ses capacités.

La majorité des bacheliers se voient incapables de choisir la filière qui va en pair avec leur aptitude et leurs compétences. Dans ce cas, l’étudiant pourra opter pour une formation généraliste de 5 ans dans une école d’ingénierie ou de commerce. Ce type de formation offre, en effet, un choix multiple de métiers chose qui permettra aux étudiants indécis d’affiner leur choix d’orientation et de cibler les métiers qu’ils souhaitent exercer plus tard.

Par ailleurs, il est essentiel de se détacher de la contrainte géographique, de la pression parentale et sociale qui poussent, généralement les étudiants à choisir des filières inadéquates. La contrainte d’argent, à son tour, peut être surpassée à l’aide des bourses et prêts étudiants. Ne manquez donc pas d’ambition et partez à la conquête de vos rêves en poursuivant les formations qui reflètent votre personnalité et qui vont avec vos aptitudes.

L’importance de l’autoformation

Les cours partagés par les professeurs ne manquent, aucunement, d’informations. Toutefois, il est indispensable, à tout étudiant qui souhaite se singulariser et se distinguer, de développer un sens aigu de curiosité.

En effet, récolter l’information et s’auto-former est devenu conditionnel pour pouvoir briller et enrichir son parcours académique, notamment à l’aide des nouvelles technologies du Web. Certains sites offrent aux étudiants des cours de soutien en ligne, gratuits et bien détaillés certains sont généralistes et d’autres sont spécialisés par domaine.

Les jobs étudiants et le freelance

Exercer un job étudiant est, évidemment, le moyen optimal pour gagner de l’argent. Les étudiants qui optent pour cette démarche bénéficient, en plus du gain de l’argent, d’innombrables qualités professionnelles et humaines :

  • Autonomie et Indépendance
  • Développement du relationnel
  • Travail en équipe
  • Gestion du temps
  • Gestion du stress

Au-delà de la raison primaire qui pousse les étudiants à opter pour le travail à mi-temps, les qualités techniques et humaines qui s’acquièrent durant cette expérience assure davantage de flexibilité et surtout de singularité lors de l’obtention du premier emploi.

Le travail en freelance aide les étudiants à développer, entre autre, leurs compétences techniques, de rédaction et de traduction. Encore, ce travail libre assure, aux étudiants, un contact avec le milieu professionnel avec la possibilité de choisir le temps de travail qui lui convient.

Par ailleurs, les étudiants ne doivent en aucun cas favoriser le travail et le gain d’argent au détriment des études, un équilibre est requis.

Les stages et certifications

Les stages assurent aux étudiants un premier contact avec le monde professionnel. Certains établissements exigent un stage d’été notamment pour les filières scientifiques et d’ingénierie.

Cependant, plus l’étudiant effectue un stage plus il gagnera en terme d’expérience professionnelle à l’aide des projets pratiques et concrets suggérés par l’étudiant lui-même ou par l’organisme d’accueil tout en étant encadré.

Généralement, les établissements, même ceux qui n’exigent pas de stages, fournissent des conventions qui sont conditionnelles  à l’acceptation de l’étudiant auprès des organismes d’accueil.Des mini-stages d’une semaine, pendant les vacances scolaires sont vivement conseillés aux lycéens pour les orienter davantage dans leur choix de formation future.

D’autre part, une certification professionnelle, qui est un acte écrit délivré par un organisme reconnu, est une preuve que la personne est capable d’exercer une activité professionnelle. Pour les étudiants dont la spécialité est bien définie, l’obtention d’une certification constitue une preuve vis-à-vis du recruteur que l’étudiant maîtrise l’activité dans laquelle il a été certifié.

Les activités parascolaires

Accorder du temps aux activités parascolaires permet à l’étudiant d’équilibrer entre les études et les clubs : Scientifiques, de bénévolat, de théâtres, etc. auxquels il est inscrit, de développer son sens d’engagement grâce à son dévouement et sa contribution aux événements qui en découlent et d’améliorer son sens de persévérance.Chacun aura donc à choisir le/ les clubs qui reflètent le plus sa personnalité.

Des entreprises font part de certains clubs et offre aux étudiants la possibilité d’effectuer des stages, de participer à des simulations d’entretien ou de passer de vrais entretiens d’embauche lors des événements créés par certains clubs. N’hésitez pas, non plus, à participer aux journées portes ouvertes organisées par les Entreprises pour vous initier au marché de travail.

Le développement personnel

Certes, la détention de l’information et la capitalisation des connaissances sont l’atout principal pour avoir un bon profil technique. Mais ce qui permet de faire la différence sont les qualités humaines, à la fois innées et acquises.

LesHard skillsou compétences techniques sont acquises durant le parcours académique et accentuées grâce aux stages, certifications et autoformation. Pourtant, les softs skillsou qualités humaines et relationnelles sont plus favorisées par les recruteurs du fait qu’elles anticipent chez le candidat son aptitude à se surpasser et à, constamment, évoluer dans son secteur d’activité. Voici quelques qualités recommandées par les recruteurs :

  • Motivation
  • Sens d’écoute et de communication
  • Sens du collectif
  • Savoir convaincre
  • Audace
  • Curiosité, créativité et prise d’initiative
  • Gestion des émotions et gestion du stress
  • Etc.

Ensemble, le savoir être et le savoir-faire assurent aux étudiants non seulement une fluidité lors de la procédure d’embauche mais également une longueur d’avance auprès des autres candidats. Pensez, donc, à cerner puis à développer vos qualités humaines et relationnelles et faites en sorte qu’elles soient votre mode de vie.

En quelques mots, il faut penser à suivre l’actualité qui est souvent négligée par les étudiants mais qui présente un point fort auprès des recruteurs lors des entretiens d’accès aux grandes écoles, de masters, de doctorats voire même d’embauche.

D’autant plus, créer une bonne carrière, la maintenir et l’améliorer repose, principalement, sur un choix bien étudié du secteur d’activité. Finalement, il est conseillé d’exercer, en parallèle avec ses études, des activités parascolaires, de pratiquer sa passion ou de découvrir de nouvelles passions dans le but de créer de l’équilibre entre études et personnalité.

Quelques liens utiles :