Innovations technologiques, essor des objets connectés, développement de la E-santé, les ingénieurs se voient de plus en plus proposer des cursus de santé. Face aux transformations de l’industrie pharmaceutique et chimique, de nouvelles perspectives professionnelles s’ouvrent à eux. Zoom.

Des cursus santé dans les écoles d’ingénieurs françaises

En France, de plus en plus d’écoles d’ingénieurs proposent des cursus santé dans leurs établissements à côté des traditionnels domaines de l’aéronautique ou de l’énergie. C’est ainsi que l’Ecole des Mines-Télécom d’Albi-Carmaux a dans sa formation un cycle d’ingénieur en Génie pharmaceutique. Il s’agit d’un double-diplôme de pharmacien-ingénieur qui a beaucoup de succès puisque déjà plus de 250 pharmaciens ont effectué ce cursus afin d’obtenir une double compétence. L’industrie pharmaceutique contient des processus de plus en plus complexes et normées et les pharmaciens éprouvent des besoins  en génie des procédés. Parallèlement, le développement de la santé connectée, des cabinets médicaux virtuels et des outils numériques, le profil d’Ingénieur R&D (Recherche & Développement) est appelé à un bel avenir. Une enquête réalisée à l’été 2018 par IPSOS pour l’école Sup’Biotech a révélé que sur 300 dirigeants d’entreprises dans les biotechnologies ou ses secteurs d’application, la moitié estime que la médecine personnalisée va être le domaine le plus porteur d’emplois dans les prochains années. Vient ensuite le secteur de la MedTech (Medical technomogy). Il s’agit de l’usage par le monde médical de technologies innovantes pour soigner des patients ou améliorer leurs conditions de vie. La révolution numérique et les progrès de l’intelligence artificielle ont permis à la MedTech de faire des avancées considérables. Ainsi, il sera bientôt possible de créer artificiellement des organes vitaux comme le cœur ou le foie. L’évolution de la robotique a déjà produit des prothèses nouvelle génération d’une exceptionnelle qualité…

Qu’est-ce que la santé connectée?

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) définit la santé connectée comme “les services numériques au service du bien-être de la personne”. Ainsi, la e-santé ou Télésanté désigne l’utilisation d’applications numériques à des fins de soins. Cela engendre une quantité immenses de données numériques, les Big data, et donc un besoins de sécurises ces données confidentielles. C’est là qu’intervient l’ingénieur dans le domaine de la santé numérique. A titre d’exemple, l’ESIEA-Ecole Supérieure d’Informatique Electronique Automatique propose un diplôme d’ingénieur Option Numérique et Santé. La meilleure illustration de cette interférence entre monde médical et monde numérique est la création d’objets médicaux connectés. Des exemples? Les patchs intelligents qui se collent sur la peau de l’utilisateur et permettent de surveiller sa santé via son Smartphone.