En tant que bachelier, vous êtes confrontés à plusieurs options pour vos études supérieures. En fonction de vos qualifications et de vos aspirations, vous aurez à choisir entre plusieurs branches et modes de formation, au Maroc ou à l’étranger. Cela demande une réflexion sur vos capacités et vos objectifs sur le long terme. L’un des premiers choix que vous aurez à faire se rapporte au type de cursus. Vous aurez le choix entre un cursus fondamental ou un cursus professionnel.

Ces deux modes de formation présentent des différences et des nuances qu’il serait utile de connaitre pour faire un choix en adéquation avec vos objectifs. Dans cet article, nous vous exposons les principales nuances entre le cursus fondamental et le cursus professionnel pour mieux éclairer votre choix.

Des cadres d’enseignement différents

La formation fondamentale s’inscrit dans un cursus LMD (Licence, Master et Doctorat), allant du bac+3 au bac+8. Elle se déroule un Université et implique généralement la poursuite d’études longues. C’est un cursus valable pour toutes les branches de base : économie, droit, lettres, science, etc.

En contraste, la formation professionnelle se déroule généralement en dehors de l’Université, pour la majeure partie. Elle se déroule en trois ans, en commençant par un BTS ou un DUT qui se déroulent en deux ans d’études dans des lycées, puis une licence professionnelle qui dure un an et qui est souvent rattachée à l’Université.

Des objectifs de formation différents

Les objectifs de formation pour le cursus fondamental et le cursus professionnel diffèrent sensiblement. Le cursus fondamental a pour visée des études longues qui débouchent sur une maîtrise poussée d’un certain domaine, allant jusqu’à la recherche et l’obtention d’un doctorat.

Le cursus professionnel vise l’insertion rapide dans le marché du travail. Il se focalise sur l’acquisition de connaissances pratiques qui peuvent être utilisée sur le terrain et non l’approfondissement des connaissances théoriques.

L’importance donnée aux stages

Comme le cursus professionnel est centré sur l’insertion dans le marché du travail, il donne une plus grande importance aux stages. Les stages professionnels sont l’occasion pour les étudiants de faire immersion complète dans le monde du travail, dans la vraie vie professionnelle.

Mais dans le cursus professionnel, l’objectif est aussi et surtout de mettre en pratique les connaissances pratiques acquises en cours de formation et d’affiner ses compétences en se frottant aux réalités socioprofessionnelles. Les stages en entreprise font partie intégrante de la formation professionnelle et sont beaucoup plus fréquents.

Dans le cursus fondamental par contre, on ne donne pas autant d’importance aux stages, qui sont certes utiles et ont une valeur pédagogique indéniable ; mais  vu la nature de la formation, ils sont beaucoup moins fréquents et plus courts.

Le degré de spécialisation

L’enseignement dans le cursus fondamental est plus généraliste et vise une certaine polyvalence. Il permet de maitriser un domaine particulier de connaissance dans toutes ses extensions et dans son interaction avec d’autres domaines de connaissances.

L’enseignement dans le cursus professionnel vise beaucoup plus la spécialisation, pour permettre aux étudiants d’intégrer un métier spécifique dans un secteur et de trouver leur place dans le marché du travail. C’est ce qui fait que les formations sont très nombreuses.

On retrouve par exemple différentes licence professionnelles pour le secteur agricole : agronomie, gestion d’exploitation, espaces naturels, etc. Ou encore pour le secteur des services : commerce, gestion, banque, hôtellerie, restauration, santé, communication, etc. Et ainsi de suite.

La possibilité d’approfondir ses études

Il est possible d’approfondir ses études par la suite, que l’on soit en cursus fondamental ou professionnel. Cela dit, la finalité du cursus professionnel est l’insertion rapide dans le monde professionnel.

Bien qu’il est possible de dévier, mieux vaut réfléchir en amont à ses objectifs sur le long terme et ne pas opter pour un cursus professionnel si l’on souhaite poursuivre ses études par la suite. Cela rendra votre parcours étudiant plus simple et plus cohérent.

Le cursus fondamental a pour finalité les études de longue durée, vous pourrez approfondir vos connaissances dans votre domaine de prédilection et c’est votre meilleure option si vous souhaitez faire des études longues. En conséquence, mieux vaut vous diriger directement vers un cursus fondamental si vous souhaitez faire un master ou un doctorat.

Les critères de sélection

Il est vrai que les critères de sélection varient d’un établissement à l’autre. Mais vu qu’ils visent des finalités différentes, les cursus classiques et professionnels exigent généralement des qualifications différentes.

De ce fait, les critères de sélection vont varier entre l’un et l’autre. Pour le cursus fondamental, votre niveau académique est un facteur clé. Les formations professionnelles apportent moins d’attention à vos résultats académiques.

Des expériences professionnelles passées, en poste ou un en stage, peuvent avoir un plus grand impact sur vos chances d’admission. Votre projet professionnel, détaillé dans la lettre de motivation, est également un facteur déterminant : il doit être cohérent et en phase avec la formation visée.