C‘est le test de personnalité le plus utilisé dans le monde: l’indicateur MBTI (Myers Briggs Type Indicateur) permet de classer les candidats, selon 16 types de personnalités distinctes. Lors d’un entretien d’embauche, il permet de vérifier si le profil du candidat correspond au poste à pourvoir. Quelques éclaircissements.

Passé le cap de l’obtention du diplôme, les lauréats sont confrontés alors au monde du travail . La recherche d’emploi passe nécessairement par de multiples entretiens d’embauche. Jusque là, rien d’extraordinaire. Seulement, les jeunes, parce qu’ils ont moins d’expérience, sont souvent soumis à des tests de personnalité. Celui le plus utilisé dans le monde est l’indicateur de personnalité MBTI d’origine américaine, avec environ 4 millions de tests par an. Quel en est le principe? Il s’agit d’identifier ses tendances naturelles et ses préférences afin de les utiliser au mieux dans sa relation aux autres mais également dans son orientation professionnelle. Cette connaissance de soi permet ainsi d’agir sur son comportement et de savoir là où des efforts sont nécessaires pour évoluer. Cette démarche ne consiste pas à juger une personnalité, il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses, mais seulement à la décrire le plus précisément possible de façon dynamique et non statique. En conclusion: les différences de comportement résultent de tendances naturelles issues de notre psychisme. Connaître ces tendances c’est donc un premier pas pour agir sur notre comportement. C’est précisément l’objectif du MBTI.

Le MBTI: 4 dimensions, 16 personnalités

Le MBTI pose 4 dimensions caractérisées chacune par 2 pôles opposés que sont notamment l’extraversion (tendance à établir des contacts sociaux) et l’introversion (tendance au repli sur soi), ou encore la pensée versus le sentiment. Les quatre dimensions considérées sont les suivantes:

  • Comment nous puisons notre énergie?
  • Comment nous utilisons l’information?
  • Comment nous déterminons nos critères de choix?
  • Comment nous organisons notre temps et notre espace?

La combinaison de ces quatre dimensions à leurs pôles opposés (extraversion-introversion, pensée-sentiment, jugement-perception, sensation-intuition) finit par produire 16 traits de personnalité qui expliquent tant nos comportements, nos tendances naturelles et inconscientes que notre orientation professionnelle. Notez que l’origine du MBTI se trouve dans la théorie des types psychologiques de Jung. Les 16 traits sont (le vocabulaire peut changer selon les sources): l’administrateur-le praticien-le pragmatique- l’organisateur-le protecteur-le conciliateur-le boute en train-le nourricier-le visionnaire-le zélateur-le communicateur- l’animateur-le perfectionniste-le concepteur- l’innovateur-le meneur. sachez aussi que le questionnaire comporte 88 questions pour découvrir son type de profil pour une durée allant de 20 à 35 minutes. Il n’y a pas de réponses justes ou fausses, c’est pourquoi l’on considère le MBTI comme un indicateur de type de profil plus qu’un test. Il est constamment mis à jour et est disponible en 30 langues.

Quels domaines d’application pour le MBTI?

Pour dédramatiser un peu la chose, sachez que les domaines d’application du MBTI sont nombreux et bénéfiques pour ceux qui le passent, vous ne serez pas jugé et votre développement personnel n’en souffrira pas, bien au contraire… Vous pourrez par exemple:

  • Déployer votre leadership
  • Améliorer la communication avec votre entourage et ses relations au travail
  • Mettre au point des stratégies pour résoudre les problèmes
  • Accepter les différences sans jugement de valeur

A l’heure où les soft-skills, soit le savoir-être professionnel ainsi que le mindset , autrement dit l’état d’esprit, prennent de plu en plus d’importance chez les recruteurs, il n’est peut-être pas inutile de faire une sorte de bilan sur soi. Cela est d’autant plus pertinent si vous êtes un jeune diplômé et que vous débutez dans le marché de l’emploi, vous ne pourrez que progresser…