Que vous soyez en période d’examen, que vous prépariez votre dossier d’études à l’étranger ou que vous essayiez de travailler sur votre projet d’études au jour le jour, le stress vous guète.

C’est une réponse tout à fait naturelle à notre environnement, surtout dans les situations de haute pression. Bien qu’il soit impossible de l’éradiquer, il est tout à fait possible d’apprendre à gérer son stress. Ainsi, il ne sera plus un élément perturbateur, qui ralentit et mine vos efforts.

En adoptant les bonnes méthodes, on peut tout à fait gérer son stress dans le long terme sans le laisser nous paralyser. Voici cinq astuces pour apprendre à gérer son stress efficacement.

Comprendre son stress

Comprendre son stress, se familiariser avec lui, va vous aider à adopter les bons outils pour le gérer. Souvent, lorsqu’on stresse, c’est une peur de l’inconnu : où est-ce que l’examen va se passer ?

Quelles questions va-t-on me poser dans cet examen ou entretien ? Quels sont les critères de choix du jury ? Il peut également s’agir d’une peur de l’inadéquation, de ne pas avoir les qualités et les compétences nécessaires pour réussir, un manque de confiance en soi suite à des échecs antérieurs.

Enfin, on stresse tout simplement parce qu’on réalise l’importance des enjeux de cet examen, de cet entretien ou de ce projet. On pense que c’est un évènement déterminant de notre vie et on a peur de tout perdre si l’on ne réussit pas.

Se familiariser avec la situation stressante

Si l’on a surtout peur de l’inconnu, une bonne méthode pour gérer son stress et de se familiariser à l’avance avec la situation inconnue. Par exemple, s’il s’agit d’un examen, essayez de retrouver les énoncés des examens des années passées, mettez vu en situation dans une classe ou dans votre bureau, débarrassé de toute distraction. Mettez un minuteur pour rester dans les temps et testez vos connaissances dans les conditions les plus réalistes possibles.

S’il s’agit d’un entretien, renseignez-vous sur les conditions, le nombre d’interlocuteurs, le type de questions posées. Vous pouvez trouver beaucoup d’informations à ce sujet dans des forums sur internet. Demander à un ami de vous aider à faire des simulations pour vous sentir préparé pour le jour J.

Se préparer à l’avance

En plus de vous familiariser avec une situation stressante, se préparer à l’avance vous aidera à gagner en confiance. Si vous sentez que vous êtes en manque de compétences, que vous avez des lacunes, essayez de travailler dessus à l’avance. Ainsi, quand la date de l’examen ou de l’entretien approchera, vous vous sentirez d’aplomb pour l’affronter et vous aurez confiance en vos connaissances et compétences.

Tout au long de l’année scolaire, par exemple, essayez de libérer des blocs de temps toutes les semaines pour vous concentrer sur vos lacunes et améliorer votre niveau. N’hésitez pas à demander l’aide d’enseignants ou de camarades. C’est le moyen le plus sûr de gagner en confiance en soi et de gérer son stress, car vous en aurez la preuve tangible. Vous saurez pertinemment que vous avez les moyens pour réussir l’épreuve à venir.

Adopter un discours interne positif

Souvent, on a toutes les qualités pour réussir mais on continue de douter de soi. C’est surtout le cas à l’approche du jour J, de l’examen ou de l’entretien. On commence à douter de soi, de ses compétences, de tout le travail accompli jusque-là. Il est important, à la dernière ligne droite, de se donner la force mentale pour gérer son stress. Essayez d’adopter un discours interne positif. Gardez à l’esprit vos qualités, vos compétences et le travail accompli. Vous pouvez même l’écrire dans les grands moments de doute, pour le fixer et en avoir le rappel visuel.

Changer de perspective

On stresse à l’approche d’un examen ou d’un entretien parce qu’on pense que c’est un événement majeur et déterminant. Or, il n’y a pas de parcours type ou linéaire et il y’a toujours des plans B, C ou même D. Ne pas réussir un examen ou un entretien ne va pas vous condamner à vie. Ce sont des opportunités parmi d’autres pour réaliser ses objectifs, ce sont des moyens plutôt que des fins en soi. En gardant cela à l’esprit, il est plus facile de gérer son stress sur le long terme.