Canada: Avant ou après la licence ?

0
1341

Le Canada est en concurrence directe avec les États-Unis quand à l’attractivité auprès des étudiants internationaux. Si les systèmes sont similaires dans leur globalité, les universités canadiennes offrent globalement plus de flexibilité quand aux points d’entrée et de sortie des différents cursus.

C’est aussi l’une des premières destinations des étudiants internationaux post-bac +3 qui souhaite étudier hors de l’Europe. Si l’accès aux universités canadiennes n’est pas des plus aisés à ce niveau d’études, un dossier correct étant obligatoire (comprenez par là un minimum de 12 de moyenne sur l’ensemble des études supérieures), les possibilités existent, surtout pour les meilleurs étudiants.

Les programmes « Bachelor Degree » représente le premier cycle universitaire au Canada, nommé « Undergraduate ». Ces formations sont proposées sur une période comprise entre 3 à 4 ans selon vos choix personnels et votre domaine d’études. Néanmoins, la spécificité du système canadien fait que la majorité des programmes sont en 4 ans, ne facilitant pas les équivalences pour les étudiants marocains.

Il est généralement admis qu’un Bachelor canadien est l’équivalent de notre Master 1 universitaire, bien qu’il soit possible de faire valoir votre équivalence avec une Licence. Attention cependant, les équivalences se font au cas par cas et ne sont pas toujours accordées par les universités.

 

Formation après le Bac

Ces formations sont appelées International Foundation Year/Program/Degree/Certificate).Elles mêlent cours d’anglais intensifs et modules liés au diplôme envisagé. Les spécialités sont nombreuses : le business management, l’ingénierie, le design, l’informatique, le droit, la psychologie…

Les critères d’entrée dans l’un de ces programmes sont moins exigeants que ceux demandés pour intégrer un Bachelor Degree mais il faut tout de même répondre à certaines exigences.

canada12

 

Pour postuler dans une université au Canada, il convient de se référer à l’établissement choisi car chaque établissement dispose de ses propres procédures et de ses propres exigences.
Pour choisir un programme d’études, vous pouvez vous rendre sur le site de l’Association des Universités et Collèges du Canada.
Celui-ci dispose d’une base de données permettant de rechercher une formation dans toutes les universités canadiennes.
Par ailleurs, il faut savoir que dans les états, en Alberta, en Colombie-Britannique et en Ontario, il est nécessaire de faire une demande d’admission dans un centre régional.
Les centres régionaux centralisent toutes les candidatures d’un état.

La rentrée universitaire au Canada débute en septembre mais certains programmes débutent en janvier.

Après votre Bac et si vous souhaitez étudier au Canada, il conviendra de s’y prendre très tôt dans l’année, et encore une fois pour les dates à respecter, il convient de se renseigner directement auprès des établissements sélectionnés.

 

Formation après une licence

 canada10

Les étudiants internationaux qui souhaitent étudier au Canada après une licence ont plusieurs options.
Si le Master est le diplôme visé, d’autres cursus peuvent être envisagés tels que les micro-Programmes, les certificats, les DESS, les maîtrises professionnelles, ou encore les programmes coopératifs (études en alternance).
Pour faire un Master au Canada, là encore il faut prendre les informations propres à chaque établissement sélectionné. En effet, il n’existe pas de procédure unique identique de programmes et/ou d’inscriptions à toutes les universités.

Pour certains programmes, les universités qui acceptent en principe les étudiants licenciés vont tout de même exiger un minimum de quatre années d’études.

Les étudiants en école de commerce ou en école d’ingénieur, notamment ceux ayant intégré ces écoles après deux années de classe préparatoire, devront eux entièrement compléter leur cursus avant de postuler (et donc tenter leur chance à Bac+5).
Evidemment, il peut exister des exceptions à cette règle.

Pour étudier dans une université canadienne après une licence, il faut un bon dossier et globalement une moyenne générale de 12/20 minimum pour avoir une chance d’être accepté mais parfois des établissements exigent des moyennes plus élevées (entre 14 et 16)…Les universités canadiennes anglophones exigent aussi les résultats à un test de langue comme le TOEFL et l’IELTS.

 

Pour postuler, selon les universités, le calendrier propose le plus souvent :

  • avant le 1er février/1er mars pour une rentrée au trimestre d’automne (à partir de septembre)
  • avant le 1er septembre/1er octobre pour une rentrée au trimestre d’hiver (à partir de janvier)

Les autres solutions pour étudier au Canada après une licence
Outre le Master les étudiants internationaux qui souhaitent poursuivre leurs études au Canada après une licence, peuvent aussi se diriger vers les microprogrammes, les certificats, les DESS et les maîtrises professionnelles.

Pour les étudiants souhaitant faire un Master au Canada, mais ayant besoin d’une remise à niveau en anglais et d’un coup de pouce pour suivre les cours du programme envisagé, les universités ont mis en place des Pre-Master Courses.

Le principe est le même que pour les International Foundation Programs : cours d’anglais et modules d’introduction dans les disciplines que vous aurez choisi.

Là aussi, les conditions pour intégrer l’un de ces programmes sont moindres que celles exigées pour un Master mais le passage par un test d’anglais (IELTS ou TOEFL) est un préalable dans la majeure partie des cas.

 

Commencer ses études via un Community College :

 


 

 

Pour les étudiants souhaitant obtenir une formation légèrement différente à un coût inférieur, il est possible de rejoindre l’un des nombreux « Community College » canadiens avant de rentrer directement en 3ème année de programme Bachelor.

Les formations proposées sont axées sur la pratique et le monde professionnel, en opposition avec l’université plus théorique. Après deux ans d’études, il vous sera délivré un « Diploma of … » qui vous donne accès sous certaines conditions à une troisième année de « Bachelor Degree ».

Il est conseillé de se renseigner sur les différents « Community College » avant de postuler, la plupart ayant des partenariats avec les universités pour faciliter les équivalences et assurer une place à leurs étudiants désirant poursuivre leurs études.

 

Le coût d’un programme Bachelor au Canada :

Le coût d’un programme « Bachelor » au Canada est important, surtout aux yeux d’un étudiant marocain bénéficiant de la quasi-gratuité de l’enseignement supérieur public au Maroc. Il faut ainsi compter entre 60.000 et 150.000 MAD par an pour pouvoir s’inscrire au sein d’une formation Bachelor.

Un coût important qui doit être vu comme un investissement, mais qui peut aussi être réduit grâce aux nombreuses bourses d’études disponibles, allant parfois jusqu’à prendre en charge complètement le coût de la formation et de la vie sur place pour l’étudiant.

 

S’inscrire après la Licence dans une université canadienne :

Partir étudier au Canada après une Licence

Première chose importante à savoir lorsque l’on souhaite étudier au Canada après une Licence, c’est que contrairement au Maroc, le niveau bac + 3 est assez rarement un point de sortie des études pour les étudiants canadiens.

En effet, la plupart continue leurs études pour une année supplémentaire en Bachelor of Honor, et sortent donc au niveau bac +4. Vous n’entrerez donc pas au niveau Postgraduate, correspondant au niveau Master, mais en 4ème année de Bachelor.

Il vous sera demandé de rédiger un mémoire en un an, en anglais bien entendu, ainsi que d’assister à une dizaine d’heures de cours par semaine dans le cadre de la formation choisie.

Concrètement l’attribution de crédit ECTS devrait vous permettre de continuer en bac +5 au Maroc si vous ne restez qu’un an, mais l’équivalence n’est pas automatique, et il est possible de que vous soyez obligé de passer par le ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle pour valider votre équivalence.

Les inscriptions dans une université canadienne se fait via dossier. La demande se fait aujourd’hui majoritairement sur le site internet de l’université, et le dossier vous sera envoyé contre une somme comprise entre 500 et 1500 MAD. Cette somme n’est pas remboursée, que vous soyez accepté ou non à l’université.