La chasse aux labels s’avère de plus en plus importante pour les écoles de commerce. Ces preuves de qualité et d’excellence permettent d’améliorer la position et l’image de l’école ainsi que d’orienter les jeunes étudiants pendant leur choix de business school.

Ces accréditations se partagent entre publiques et privées. Concernant les publiques, la reconnaissance d’Etat est une certification qui vise l’administration et  la pédagogie de l’école contrairement au label Visa qui évalue plutôt la qualité du diplôme. Ce dernier label, délivré par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, s’intéresse à différents éléments tel que le corps professoral  et le contenu de la formation. Il est d’ailleurs limité dans le temps (de un à 6 ans).

Cependant ces accréditations étatiques s’annoncent insuffisantes pour se positionner sur la scène internationale et faire face à la concurrence acharnée d’où la nécessité de faire appel aux labels privés (EQUIS, AACSB, AMBA…). Malgré l’investissement financier énorme et le processus de long terme  nécessités pour acquérir ces accréditations, les écoles de management n’hésitent pas de les revendiquer.
Contrairement aux labels de l’état, ces labels n’ont aucune valeur officielle. Délivrés par des organismes privés, ces accréditations permettent une reconnaissance à l’internationale et s’accordent de manière plus exigeante. Parmi les critères souvent imposés figurent  l’originalité des enseignements, la portée internationale du cursus, les partenariats avec les entreprises et les relations avec les réseaux d’anciens…

Voici un petit focus sur les principaux labels rencontrés :

L’European Quality Improvement System (EQUIS) 

L’EQUIS est un label européen délivré par l’EFMD (European Foundation for Management Development), qui certifie l’ensemble de l’institution, que ce soit la formation, la recherche ou encore la responsabilité sociale. Cette accréditation est accordée pour une durée de trois à cinq ans. D’ailleurs c’est le label le plus difficile à obtenir (seules 17 écoles sont accréditées en France). Aujourd’hui il arrive à réaliser de grands succès en dehors des frontières européennes et devient de plus en plus une garantie de l’excellence académique de l’école de management intégrée.

L’AACSB (Association to Advance Collegiate Schools of Business)

Tout comme l’EQUIS, ce label évalue la qualité de l’établissement et ses programmes pédagogiques en basant sur un ensemble de rapports et d’audits établis par des experts. C’est une reconnaissance américaine très exigeante. D’ailleurs cette exigence se traduit par les ratios stricts et bien précis que l’acquisition du label nécessite. A titre d’exemple 60% des professeurs doivent être également chercheurs. Seules quelques écoles en France ont reçu ce titre honorifique très recherché ce qui leur permet de rivaliser avec les business schools américaines.

L’AMBA (Association of MBAs)

Destiné à évaluer uniquement la qualité des programmes MBA, ce label britannique  est accordé pour une durée de 5 ans et adopte comme principal critère l’adéquation du programme avec les besoins des entreprises. Après son énorme succès et sa forte expérience l’association de l’AMBA a décidé d’étendre la certification aux formations pré-expérience tel que le programme master.

L’EPAS (EFMD Programme Accreditation System) 

Le label EPAS, également délivré par l’EFMD, se charge de labellisé les programmes à vocation internationale, à travers différents critères tels que le positionnement du programme au niveau national et international, solidité des évaluations et évolution de carrière des alumnis (les anciens élèves diplômés). Parmi les 135 institutions dans 37 pays, on dénombre 14 établissements français.

La triple accréditation : le but ultime des écoles de commerces ?

Cumuler les trois labels : l’AACSB, l’EQUIS et l’AMBA permet à l’école de se distinguer et d’élargir sa base de client tout en évoluant pour conserver ces labels limités dans le temps. .. Les critères sont de plus en plus difficiles à vérifier ce qui rassure les étudiants à propos de cette course.

Voici la liste des 13 business schools françaises qui ont réussi à avoir les 3 labels réunis :

  • Audencia Nantes (Nantes)
  • EDHEC (Lille, Nice)
  • EMLyon (Lyon)
  • HEC Paris
  • ESCP Europe (Paris, Berlin, Londres, Turin, Madrid)
  • Grenoble École de management (Grenoble)
  • IÉSEG School of Management (Lille, Paris)
  • INSEAD (Fontainebleau)
  • KEDGE Business School (Marseille, Bordeaux)
  • Neoma Business School (Reims, Rouen)
  • SKEMA Business School (Paris, Lille, Sophia Antipolis)
  • Toulouse Business School (Toulouse)
  • ESC Rennes School of Business (Rennes)

ATTENTION AUX JEUX DE MOTS !

  • Des écoles mentionnent certains labels  alors qu’elles ne sont pas accréditées : elles font simplement partie de l’association et ont payé pour cela.
  • Si une formation a été labellisée, une nouvelle formation n’en bénéficie pas automatiquement.
  • Certaines écoles peuvent perdre leur Label (limité dans le temps) mais tarder à le retirer de leurs plaquettes.