Le management est un des secteurs de l’emploi qui devient de plus en plus à la mode que ce soit dans les universités ou en école de commerce.En effet, le domaine du management regroupe beaucoup de spécialités et de métiers bien différents (manager, chef de produit, consultant…) qui nécessitent des connaissances et des compétences différentes. Une fois que vous avez identifié vos critères de choix, il vous reste plus que planifier la réalisation de votre projet d’études supérieures.

 

Les formations

Les formations courtes

IUT et  BTS : L’accès à ces filières courtes est un bon choix pour continuer à bénéficier d’un encadrement, de cours en petits groupes, souvent une première marche avant l’entrée à l’université ou dans une grande école.

Les DUT gestion des entreprises et administration (GEA) et techniques de commercialisation (TC) attirent 90% des bacheliers en économie admis en première année d’IUT (des filières sélectives…) Des formations très répandues, offrant donc de nombreuses places, et proposant des métiers attirants, liés au commerce, à la gestion, et au management des entreprises.

Les BTS management des unités commerciales (MUC), commerce international à référentiel européen et comptabilité et gestion des organisations ont le vent en poupe. Mais d’autres filières existent : notariat, relation client, ou économie sociale et familiale, tourisme et communication, assurance et banque, professions immobilières, là encore, les bacs ES ont l’embarras du choix .

Les formations longues

Les universités : 

Une grande partie des bacheliers opte pour l’université, surtout en licences de droit, sciences économiques et sociales et administration économique et sociale. Il y a une possibilité de se diriger vers les études de droit, ce qui mène vers  des débouchés divers : notaire, magistrat, avocat, juriste…, mais également la possibilité de passer les concours de la fonction publique.

Côté études d’économie, l’université propose deux filières, économie-gestion, plus spécialisée et tournée vers les mathématiques, et AES, pluridisciplinaire, la spécialisation venant peu à peu. Gestion, marketing, RH, banque-finance, comptabilité, mais aussi travail dans l’administration, les débouchés sont nombreux, d’où l’importance de se poser rapidement la question de son orientation.

Les grandes écoles de commerce :

Un des grands avantages d’intégrer une grande école de commerce est le fait que les diplômés d’écoles de commerce s’insèrent plus facilement que leurs confrères issus des universités. 81% d’entre eux trouvent un emploi moins de 2 mois après leur diplôme, selon la dernière enquête de la Conférence des grandes écoles. 6 mois après leur sortie de l’école, les 3/4 sont en CDI (contrat à durée indéterminée). A vrai dire les écoles de commerce ont, par essence, le souci de l’insertion de leurs étudiants : leurs enseignements sont très orientés vers la pratique professionnelle, elles font intervenir de nombreux professionnels en exercice dans leurs cours, et prévoient de longues périodes de stages.

Des recherches d’emploi encadrées : elles multiplient les forums de recrutement, ateliers CV, invitent des entreprises à présenter leurs métiers sur leur campus, organisent des forums avec des recruteurs, et du “coaching” personnalisé pour les étudiants… Enfin, il n’est pas rare que les associations d’anciens diplômés, qui éditent des annuaires et organisent des rencontres régulières, aident des étudiants à trouver un stage ou un emploi.

Les classes préparatoires aux grandes écoles:

Un nombre très important des bacheliers choisissent une classe préparatoire aux grandes écoles après l’obtention de leurs bacs. Les classes prépa économiques et commerciales (ECE) représentent un intermédiaire vers les grandes écoles de commerce, débouchés en finance, gestion, management, marketing…

Commerce :

Les métiers: Si vous appréciez la communication et vous avez le sens du contact, vous pouvez réussir votre carrière en exerçant un des métiers du commerce. Dans ces domaines, vous avez accès à des métiers très divers dans les entreprises ou les administrations : comptabilité, ressources humaines, marketing, développement commercial, management d’équipes, import/export, conseiller clientèle dans les banques ou les assurances…Des professions qui exigent toutes d’être rigoureux et de savoir communiquer soit au sein de l’entreprise (avec d’autres services), soit vers l’extérieur (clients, fournisseurs).

Les formations : Plusieurs bac+2 forment aux métiers du commerce : BTS technico-commercial, négociation et relation client, management des unités commerciales,DUT techniques de commercialisation… Certains de ces cursus proposent déjà des spécialisations. Mais la tendance est à la poursuite d’études, vers les bac+3 la licence professionnelle . Les grandes écoles de commerce proposent également des spécialités en commerce et distribution. Certaines sont accessibles directement après le bac. Pour les plus prestigieuses, le passage par une classe préparatoire est obligatoire. Enfin nombre d’entre elles recrutent des étudiants de niveau bac+2 ou bac+3 par le biais des admissions parallèles.

Comptabilité et gestion :

Les métiers : Comme le contrôleur de gestion ou l’auditeur, le comptable est chargé de scruter les comptes afin d’examiner la situation et de décider des stratégies à adopter. Ce professionnel peut être soit interne à l’entreprise, soit extérieur : l’entreprise fait alors appel à un cabinet d’expertise comptable pour faire certifier ses comptes.

Les formations : De bac +2 à bac +8, les diplômes ouvrant l’accès à ces métiers sont nombreux, à l’image des métiers eux mêmes. Les BTS CGO (Comptabilité et Gestion des Organisation) et DUT GEA (Gestion des Entreprises et des Administrations), qui peuvent suffire, peuvent également déboucher sur une licence pro, voire un master en cas de volonté de se spécialiser davantage. Les diplômes comptables, quant à eux, s’acquièrent en trois étapes, à l’image du système LMD : le DCG (Diplôme de Comptabilité et Gestion) à bac +3, le DSCG (Diplôme Supérieur de Comptabilité et Gestion) à bac +5 et le DEC (Diplôme d’Expertise Comptable) à bac +8.

Du côté des banques, les BTS banque ou les BTS et DUT à dominante commerciale sont particulièrement appréciés par les entreprises, et permettent une bonne insertion sur le marché du travail, notamment en ayant recours à la formation en alternance, que nombre de filières proposent aujourd’hui.

Economie :

Les métiers: Dans ces domaines, vous avez accès à des métiers très divers dans les entreprises ou les administrations : comptabilité, ressources humaines, marketing, développement commercial, management d’équipes, import/export, conseiller clientèle dans les banques ou les assurances…

Les formations : L’université propose des formations après le bac allant de bac+2 (DUT) à bac+5 (Master) dans des spécialités telles que Administration Économique et Sociale (AES), gestion des entreprises et des administrations (GEA) ou encore gestion des ressources humaines, une licence de sciences économiques et gestion…

Les écoles de commerce proposent parfois des cursus polyvalents comprenant le commerce, la gestion, le management. Accessibles sur concours et souvent après un bac+3, elles sont très sélectives car très prisées, elles restent la voie d’excellence dans ces domaines.

Les principaux domaines de recherche des grandes écoles de commerce en France

École Spécialités

Audencia
– Responsabilité globale des entreprises.
– Comportements de consommateurs et stratégies marketing.
– Management de l’organisation et de sa chaîne de valeur.

EBS
– Marketing et communication.
– Finance.
– Management, stratégie, systèmes.

EDC
– Entrepreneuriat.
– Outils d’aide à la décision PME.
– Industries du luxe. Chaire Cartier.
EDHEC – Finance. Partenariats avec Princeton University et Yale School of management. Chaires AXA, BNP Paribas, Deutsche Bank, Natixis, Rothschild & Cie…
– Économie et évaluation des politiques publiques.
– Strategic retail management.

EM Lyon
– Entrepreneuriat.
– Gouvernance des entreprises.
– Finance.

EM Normandie
– Management et entrepreneuriat.
– Management des interactions culturelles.
– Logistique terre mer.

EM Strasbourg
– Management de la diversité
– Finance.
– Management des établissements de santé.

ESC Dijon
– Marketing du vin. School of wine and spirits business.
– Méthodes expérimentales et analyse du comportement.
– Responsabilité sociétale d’entreprise.

ESC Grenoble
– Management stratégique de l’innovation et business models. Organisation de l’innovation et des émergences.
– Finance.
– Marketing. Comportement du consommateur.

ESC La Rochelle
– Responsabilité sociétale d’entreprise.
– Tourisme. Tourisme vert notamment.
– Management des entreprises.

ESC Montpellier
– Innovation managériale.
– Entrepreneuriat.
– Finance d’entreprise.

ESC Pau
– Responsabilité globale.
– Compétititvité régionale.

ESC Rennes
– Management de l’innovation et des technologies.
– Responsabilité sociale de l’entreprise.
– Supply chain management.

ESC Toulouse
– Stratégies et marketing dans l’aéronautique, aérospatiale.
– Santé au travail. Chaire santé avec Medica.
– Finance de marché.

ESC Troyes
– Entrepreneuriat.
– Innovation.
– Gouvrnance des PME patrimoniales et des PME de croissance.

ESCE
– Management stratégique.
– Finance de marché.
– Marketing international

ESDES
– Entrepreneuriat social.
– Finance.
– Économie et management de l’innovation environnementale.

ESCP Europe
– Management international et interculturel.
-Innovation, entrepreneuriat, PME, entreprises familiales.
– Gouvernance, régulation financière, perspectives critiques.

ESG Management School
– Économie, finance.
– Marketing.
– Stratégie.

ESSCA
– Entreprise digitale.
– Environnement international des entreprises et échanges Europe-Asie.
– Entrepreneuriat.

ESSEC
– Marketing. Comportement des consommateurs, approche marketing, big data and data analytics.
– Finance.
– Stratégie. Entrepreneurship et théorie des organisations.

FBS
– Nouveaux modes de gouvernance et création de valeur.
– Nouvelles approches de l’innovation.
– Education au management et technologies numériques.

HEC
– Sciences de la décision (Chaire Axa).
– Finance. Fonctionnement des marchés financiers et réglementation.
– Sociétés et organisations.

ICD
– Fonction commerciale.
– Marketing contextuel et comportement du consommateur.
– Management des réseaux de distribution et développement des marchés.

ICN
– Développement durable et responsabilité sociétale de l’entreprise.
– Innovation, territoires et dynamiques entrepreneuriales.
-Management des compétences et comportements organisationnels.

IESEG
– Gestion de la relation client.
– Finance, finance responsable.
– Stratégie : performance des organisations.

INSEEC
– Marketing. Chaires “Luxe, artisanat d’excellence et PME, développpement durable” et “Economie de la montagne”.
– Finance, contrôle et stratégie.
– Management et RH.

IPAG
– Finance et énergie.
– Optimisation productive et gestion des risques.
– Développement durable.

ISC
– Marketing et bien être du consommateur.
– Gestion des compétences.
– Vie de l’entreprise et responsabilité sociale de l’entreprise.

ISG
– Management des risques.
– Management de l’innovation.
– Entrepreneuriat et marché.

ISTEC
– Marketing et design.
– Finance, gouvernance et entrepreneuriat.
– Organisation, RH et pratiques de management.

Kedge
– New business models.
– Marketing.
– Supply chain.

Néoma
– Nouvelles carrières. Partenariat avec Air France et Matmut.
– Entreprises et territoires. Chaire “économie sociale et solidaire” avec la Croix Rouge, la fondation MACIF, le Crédit Coopératif et la Champagne-Ardenne.
– Marketing.

Novancia
– Entrepreneuriat.
– Commerce.
– Economie, management, organisation, droit.

Skema
– Finance d’entreprise.
– Économie de l’innovation.
– Management de la nouvelle économie.

Télécom EM
– Management de l’innovation.
– Marketing digital. Chaire réseaux sociaux avec Danone, La Poste et Pages Jaunes.
– Sciences sociales centrées sur les TIC.